Muscles • Articulations

Nos recommandations pour renforcer vos os naturellement

renforcer-vos-os-naturellement

Avec l’âge, les os du squelette humain perdent peu à peu de leur densité et de leur matière. C’est un phénomène naturel lié au vieillissement et à la modification de notre patrimoine hormonal, vers la cinquantaine. Heureusement, des solutions naturelles existent pour pallier ces carences.

Du fait de la ménopause, les femmes sont plus touchées que les hommes par cette fragilisation osseuse sans pour autant parler d’ostéoporose qui en est la forme la plus sévère. Mais les hommes ne sont pas à l’abri de cette perte de leur capital osseux. Chacun tirera des avantages certains en termes de santé générale et de robustesse de son ossature en s’intéressant de près à ce qui peut renforcer les os.

Comment éviter de perdre du calcium ?

La matière première des os est le calcium que l’on trouve en très grande quantité sur la Terre. À la différence des blocs calcaires, le calcium du squelette n’est pas agencé en bloc mais en minuscules « colonnes » imbriquées dans tous les sens. Cette structure, plus proche de l’assemblage des fines poutrelles de la Tour Eiffel que de l’entassement de pierres de la Pyramide de Gizeh, confère à nos os une grande résistance et une bonne légèreté.

Quand nous commençons à moins bien fixer le calcium, nos os se fragilisent. La première des solutions est donc de ralentir cette perte et d’améliorer nos apports quotidiens.

Genou articulation

Saviez-vous que manger trop salé est une très mauvaise habitude ?

On le savait pour la souplesse de nos artères mais l’on sait aussi maintenant que trop de sel fait partir le calcium dans notre urine et nous prive du renouvellement naturel de cette matière essentielle. Une première décision pour renforcer son squelette est donc de réduire fortement le sel dans notre alimentation : pas plus de 5 g par jour.

Une autre mauvaise habitude est celle de boire des sodas. Ils contiennent tous des phosphates qui réduisent notre capacité à fixer le calcium.

Et comment récupérer du calcium ?

Sources de calcium

Une fois ces erreurs corrigées, on peut se concentrer sur les aliments qui nous apportent du calcium absorbable. Car la solution n’est pas de sucer des cailloux ; ce n’est pas aussi simple. Le bon calcium se trouve par exemple dans la nourriture asiatique : le soja fermenté contient des isoflavones qui favorisent la reconstruction osseuse, le miso est un puissant probiotique naturel qui aide le sang à alimenter les cellules osseuses en calcium.

Il y en a aussi énormément dans certains de nos aliments courants. À titre d’exemple, les poissons gras comme les sardines apportent beaucoup de calcium mais aussi du magnésium et de la vitamine D, renforcée par le rayonnement solaire, pour bien le fixer.

Les autres amis du squelette

  • Le silicium joue lui aussi un rôle prépondérant dans la calcification des os de l’enfant mais également dans la poursuite de ce processus tout au long de la vie. On en trouve dans tous les végétaux riches en fibres, comme l’avoine, mais aussi les agrumes, les olives, les champignons et les graines.

    Si l’on préfère se tourner vers l’approche phytothérapeutique, ce sont la prêle, le bambou et l’ortie qui en amènent le plus. Recommandés dans la phase de guérison des fractures, ces apports en silice semblent moins indispensables dans les situations normales car notre alimentation quotidienne suffit amplement,
  • L’acide hyaluronique est présent dans de nombreuses parties du corps humain, dont les os, le cartilage, les tendons et les ligaments. Les aliments qui apportent de la silice contiennent généralement cet acide essentiel. Il est également présent dans les viandes blanches, les herbes aromatiques et les fruits et légumes riches en antioxydants (mangue, kiwi, agrumes, tomate, carotte, potiron…),
  • Le corail fait aussi partie des solutions naturelles pour restaurer des pertes osseuses. Mais pas n’importe lequel : le Porites a une structure qui permet la repousse des cellules osseuses et peut donc servir de support dans le cas d’une greffe pour réparer un os très abimé, par une maladie par exemple. C’est une des voies les plus prometteuses de la chirurgie osseuse actuelle.

Mes recommandations...

Sur le même thème...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *