Coeur • Artères, Tonus • Immunité

L’ail noir un aliment miracle pour le cœur, les artères et la santé

Ail Noir - Laboratoire Naturoscience

Si les effets bénéfiques de l’ail sont connus depuis des millénaires, l’ail noir s’est imposé il y a peu comme un super-aliment. Considéré comme l’un des secrets de la longévité des Japonais, l’ail noir possède en effet de nombreuses propriétés médicinales, faisant de lui un allié de choix pour les maladies cardio-vasculaires, le cholestérol ou de nombreuses pathologies chroniques.

L’ail, une plante millénaire

Origines de l’ail comme plante médicinale

Grâce à des gousses d’ail en argile retrouvées par les archéologues, on sait que l’ail est cultivé depuis plus de 5 000 ans. Sa suppression dans la ration alimentaire des ouvriers égyptiens construisant la Pyramide de Khéops fut même l’origine d’une grève !

Très rapidement, les Égyptiens, précurseurs de la médecine et de la pharmacopée, comprirent que l’ail était plus qu’une plante aromatique : c’était aussi une plante médicinale, dotée de formidables « pouvoirs », d’où son surnom d’herbe aux neuf vertus.

Comme bien souvent, il faudra attendre des années pour comprendre les bienfaits pour la santé de cette plante utilisée en médecine traditionnelle dans le monde entier. Aujourd’hui, 10 % de la population australienne et 4% de la population américaine en consomment sous forme d’alicaments.

Composition de l’ail

Ail Noir

Riche en eau (62 %), et peu calorique (92,6 kcal/100g), l’ail comprend (pour 100 g) 14,9 g de glucides (dont 13,4 g d’amidon), 7,1 g de protéines, 1,8 g de fibres et à peine 0,5 g de lipides.

La gousse d’ail est riche en vitamine C (19,7 mg), en vitamines B (4 mg B9, 0,8 mg B6, 0,60 mg B5, 0,16 mg B1…), ainsi qu’en minéraux et oligo-éléments (446 mg de potassium, 153 mg de phosphore, 100 mg de calcium, 21 mg de magnésium, 1 mg de fer, 5 microgrammes de selenium, 2 microgrammes d’iode…)

Mais l’ail tient plusieurs de ses propriétés médicinales de la présence de composés organiques spécifiques comme l’allicine, un composé soufré anti-bactérien, ou encore l’inuline, un probiotique régulant la flore intestinale. En se dégradant, l’allicine donne ainsi l’acide sulfénique, un anti-oxydant puissant pour booster sa santé ou ses défenses immunitaires.

Ail cru ou ail cuit : le meilleur pour la santé !

L’ail prend son odeur caractéristique uniquement lorsqu’on l’écrase : en effet, son composé sulfoxyde principal (alliine) ne sent rien par lui-même. En l’écrasant, on libère en revanche des enzymes qui le transforment en allicine, un composé soufré à l’odeur caractéristique. L’allicine est responsable de plusieurs propriétés médicinales de l’ail, et serait en partie thermolabile : en pratique, la chaleur détruit ou inactive partiellement son action pharmacologique.

C’est pourquoi tous les nutritionnistes conseillent d’utiliser l’ail cru plutôt que l’ail cuit. Certains conseillent même de ne pas consommer l’ail écrasé aussitôt, mais d’attendre un bon quart d’heure, que les enzymes aient le temps d’agir.

Pour ceux ne supportant pas l’ail cru, il faut alors réaliser une cuisson légère effectuée au dernier moment, pour garder à l’ail toutes ses vertus bénéfiques pour la santé : c’est ainsi une plante anti-fatigue et anti-stress.

L’ail, bienfaits pour la sante

Les vertus médicinales de l’ail sont aujourd’hui suffisamment documentées pour être prouvées et expliquées. Voici quelques bienfaits de l’ail à bien connaître.

L’ail, allié cardio-vasculaire de vos artères

C’est probablement l’une des principales indications de l’ail, qui explique son succès dans le monde entier : l’ail est un puissant protecteur cardio-vasculaire. Son action résulte de 3 propriétés, parfaitement établies et prouvées :

    • L’ail est hypolipémiant : il diminue la synthèse des graisses et notamment du cholestérol. Ce dernier est l’un des constituants majeurs des plaques d’athérome se formant sur les artères, à l’origine de nombreuses pathologies cardio-vasculaires (AVC, infarctus, angor,…). Une méta-analyse parue dans le Journal of the Science of Food and Agriculture (2012) l’a parfaitement prouvé.

 

    • L’ail est anti-coagulant : il diminue les risques de caillots, aux effets délétères pour le cœur ou le cerveau (infarctus, AVC, phlébites…). Pour les patients suivant un traitement anticoagulant, la consommation régulière d’ail doit d’ailleurs être signalée au médecin, pour contrôler au mieux le temps de coagulation et s’assurer que la fluidité du sang n’est pas excessive.

 

  • L’ail est anti-hypertenseur, d’où son effet protecteur pour l’appareil circulatoire, le cœur, le cerveau, les reins… Différentes études le démontrent, notamment une étude australienne (2010) sur 50 patients, publiée dans la revue Maturitas.
cardio_vasculaire
circulation sanguine

En agissant à trois niveaux sur la circulation, sur le cœur et sur les vaisseaux (artères, veines), l’ail protège le cœur : il est donc parfaitement indiqué en prévention ou en complément d’un traitement de toute pathologie cardiaque ou circulatoire. Pour une personne souffrant d’hypercholestérolémie, l’ail s’inscrit comme un aliment anti-cholestérol, idéal en complément d’un traitement médical et diététique.

Effets bénéfiques de l’ail sur l'état général

vieillissement cellulaire

L’ail est aussi un booster pour la santé, à la fois par ses propriété anti-oxydantes, mais aussi grâce à différents composés aux propriétés anti-microbiennes, anti-septiques ou anti-virales. Dès 1858, Pasteur avait d’ailleurs mis en évidence les caractéristiques anti-bactériennes de l’allicine. Notons que les anti-oxydants dérivés de l’allicine possèdent un effet universellement reconnu sur le vieillissement cellulaire, le stress, la fatigue chronique ou encore la prévention de maladies dégénératives…

Ces propriétés ont été mises en évidence par différents travaux de recherche, comme celle du Dr Xiaonan Lu de l’Université de Washington (2013). Un composé comme le disulfure de diallyle, libéré en écrasant l’ail, aurait ainsi une telle action microbienne.

Même si cela reste à démontrer avec des expériences plus nombreuses, ces propriétés expliqueraient pour certains plusieurs bénéfices de l’ail sur la santé : renforcement de l’immunité, moins de rhumes ou de coups de froids, diminution des infections digestives ou encore des mycoses cutanées, plante anti-fatigue, aliment anti-stress…

Ail et appareil digestif : quel effet ?

Si l’ail est parfois mal digéré par certains, il aurait paradoxalement un effet bénéfique sur la santé du tube digestif. De nombreuses études ont montré que l’ail diminurait la prolifération de Campylobacter jejuni, une bactérie souvent impliquée dans les cancers digestifs. De même, différents composés phénoliques de l’ail apurent la flore digestive, renforçant paradoxalement le processus de digestion. Cela est d’autant plus vrai que l’inuline, contenue dans l’ail, est un probiotique puissant pour restaurer une flore intestinale de qualité.

C’est pour ces différentes raisons que le Fonds Mondial de recherche contre le Cancer considère l’effet préventif de l’ail sur les cancers digestifs comme « probable ».

L’ail noir : c'est quoi ?

Les différentes variétés d’ail

Il existe différents types d’aulx, dépendant principalement de la couleur de l’enveloppe et de leur époque de plantation et/ou de récolte. Les spécialistes distinguent essentiellement l’ail blanc (planté à l’automne), l’ail vert ou aillet (jeune ail récolté au printemps avant qu’il ne fasse des gousses) et l’ail rose (planté au printemps).

L’ail blanc représente environ 82% de la production française, contre 11% pour l’ail rose. Et l’ail noir alors ?!

Contrairement à ce que l’on croit parfois, l’ail noir n’est pas une variété botanique à part. L’ail noir est en réalité un ail fermenté ayant subi une technique de préparation et de conservation qui amplifie ses vertus pour la santé.

Ail Blanc

Ail Blanc

Ail Vert

Ail Vert

Ail Rose

Ail Rose

Ail Noir

Ail Noir

Les origines de l’ail noir

La petite histoire raconte qu’un agriculteur japonais de la région d’Aomori, souhaitant manger son ail toute l’année, l’avait mis à conserver dans l’eau de mer. La « cuisson » par le sel modifia ainsi son aspect, son goût et même sa texture. Pour beaucoup, cet ail noir est un des secrets alimentaires expliquant la très grande longévité au Japon, rares étant les repas nippons sans ail noir. C’est dans les années 2000 qu’on a développé et optimisé cette production d’ail noir, en constatant ses nombreux bienfaits pour la santé humaine : longévité, immunité, baisse vieillissement des cellules…

Les bulbes d’ail frais sont placés durant 3 à 4 semaines dans une atmosphère chaude (60°C) et humide (80% d’eau), bientôt suivi d’un processus de maturation et d’oxydation de 4 à 6 semaines en salle blanche. La fraicheur du produit de base est importante. L’ail blanc va ainsi lentement se transformer…

Les sucres présents dans l’ail vont brunir et se caraméliser, à l’instar d’une réaction de Maillard. Ce processus enzymatique va ainsi modifier la structure et le goût de l’ail blanc devenu noir.

Qualités organoleptiques et nutritionnelles de l’ail noir fermenté

La fermentation de l’ail noir entraine la disparition de nombreux composés organiques volatils soufrés, comme l’allicine. Cette dernière est transformée chimiquement en des composés organiques bien plus stables, aux propriétés décuplées, comme la S-allyl-cystéine. Au goût, l’ail noir devient fondant et légèrement acidulé, une saveur raffinée connue dans la cuisine japonaise sous le nom d’umami. Sur le plan médicinal, l’ail noir apparait comme un concentré des propriétés de l’ail blanc, en faisant un super-aliment naturel, très bon pour la santé.

Effets bénéfiques de l’ail noir

L’ail noir reprend les principaux effets bénéfiques de l’ail, en les concentrant, faisant de l’ail noir un alicament ou un super-aliment.

    • Ail noir et maladies cardio-vasculaires
      Via la S-allyl-cystéine, l’ail noir inhibe l’enzyme HMG-CoA et la synthèse de cholestérol. L’ail noir augmente la fluidité du sang et diminue la pression sanguine. Plusieurs études ont aussi montré que l’ail noir diminuait les taux d’homocystéine, pouvant contribuer à réduire les effets des maladie coronarienne ou la maladie d’Alzheimer.

 

    • Ail noir et anti-oxydants
      Une étude du Pr Jin Ichi Sasaki, spécialiste japonais en immunologie, a prouvé que l’ail noir est deux fois plus riche en anti-oxydants que l’ail blanc. Cela explique l’effet bénéfique de l’ail noir sur la production d’anticorps, sur nos défenses immunitaires,… L’ail noir a aussi un effet anti-viral et anti-microbien.

 

  • L’ail est anti-hypertenseur
    L’ail noir améliorerait la libération de sérotonine, un neuro-médiateur naturel puissant intervenant dans la lutte contre la dépression. L’ail noir a ainsi un effet bénéfique sur l’humeur ou le stress.

Comment fabriquer ail noir ?

Le plus simple est d’acheter l’ail noir en magasin bio, ou sous forme de compléments alimentaires. Ces derniers sont faits dans les règles de l’art et ont l’avantage de la facilité, pour un ail noir de qualité.

Mais si vous avez envie de tenter l’expérience, il est possible de le faire aussi soi-même, avec un cuiseur-vapeur à riz et un peu d’expérience.

Il faut pour cela de l’ail frais et non pelé, environ 20 gousses. Bien veiller à cette fraîcheur au départ (un ail bio est préférable). Mettre les gousses fraîches dans le cuiseur, position « maintenir à chaud » (60/70°C). Il ne faut jamais dépasser les 120°. Retourner rapidement les gousses d’ail 2 fois par jour durant 15 jours.

Ail Blanc

Pensez à bien aérer au début, car de nombreuses substances volatiles soufrées vont être libérées. Au bout de 2 à 3 semaines, coupez une gousse pour vérifier sa couleur : si l’ail est devenu marron noir, vous pouvez arrêter. Laissez alors sécher l’ail noir obtenu à température ambiante et sèche, durant 2 à 3 semaines.

Quand utiliser l’ail noir ?

L’ail noir n’est pas un médicament : c’est un complément alimentaire qu’on peut utiliser en ajout des thérapeutiques proposées par votre médecin. L’ail noir est ainsi particulièrement indiqué dans les cas suivants :

    • Lutter contre le stress et la fatigue chronique (usure et lassitude),
    • Lutter contre le vieillissement cellulaire,
    • Protection cardio-vasculaire et amélioration de la circulation sanguine,
    • Lutter contre l’hypertension,
    • Lutter contre le mauvais cholestérol,
    • Augmenter les défenses immunitaires,
    • Protéger l’appareil respiratoire (asthme, allergies, infections…) et lutter contre les virus,
    • Booster sa santé, son tonus, son énergie.

Si l’ail blanc est connu depuis des millénaires, les vertus bénéfiques de l’ail noir ont été découvertes plus récemment. C’est un complément alimentaire puissant, intéressant pour les maladies cardio-vasculaires, le cholestérol ou de nombreuses maladies chroniques. Utilisable par cure, il permet de booster votre santé, votre immunité et votre état général, avec un aliment sain qui augmente depuis toujours la longévité des Japonais.

Mes recommandations...

Sur le même thème...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *